Notre histoire

Notre histoire

Aux côtés de la Polynésie et des polynésiens depuis maintenant 60 ans

Créée en 1959, la Banque SOCREDO est la première banque de Polynésie française.

Elle assure depuis 60 ans une mission de soutien au développement de l’économie locale en offrant aux particuliers comme aux entreprises, des services bancaires et financiers efficaces et adaptés.


Depuis sa création, elle poursuit son développement en s’appuyant sur trois grandes priorités
  • le financement de l’habitat et de l’équipement des ménages,
  • le financement des investissements et de l’activité des entreprises,
  • l’accompagnement de projets s’inscrivant dans le cadre du développement de l’ensemble des archipels.

 

L’ouverture, en 2007, de son capital ainsi que l’évolution de son statut ont réaffirmé le rôle de la Banque SOCREDO comme partenaire actif et engagé du développement de la Polynésie française.

 

La Banque SOCREDO est désormais détenue à 50 % par le Pays, à 35 % par l’Agence française de développement (AFD) et à 15 % par la COFIBRED (Groupe BRED Banques Populaires).

 

Agréée par arrêté ministériel du 14 mars 1986, la Banque SOCREDO est le premier établissement bancaire de Polynésie française et est présente dans l’ensemble des cinq archipels au travers de ses 25 agences de proximité. Elle participe ainsi activement au développement de la bancarisation de l’ensemble des habitants du Pays.

 

La Banque SOCREDO consolide aujourd’hui son action au travers de plusieurs filiales et participations dédiées à l’exercice des divers métiers de la monétique, de l’éditique et de la relation client.

Les grandes dates de la Banque SOCREDO

  • 2019

    La Banque SOCREDO fête ses 60 ans

    La Banque SOCREDO fête ses 60 ans

    60 ans à accompagner les Polynésiens dans leur vie au quotidien, 60 ans à accompagner le développement économique et social de la Polynésie française. Dans ce cadre, la Banque SOCREDO a organisé une grande fête populaire. Cet événement d’ampleur et inédit en Polynésie française a réunion plus de 6 000 personnes dans l’enceinte de To’ata et a été suivi par plus de 17 000 personnes sur les réseaux sociaux. Cette soirée de spectacle et de concert gratuite et 100 % locale a mis à l’honneur, pendant plus de 4 heures, bon nombre d’artistes polynésiens mais a aussi mis en lumière le savoir-faire technique local.

    Lire la suite
  • 2011

    Lancement de l’application mobile

    Lancement de l’application mobile

    Soucieuse de répondre au plus près des besoins de ses clients et d’anticiper les évolutions de pratiques liées à la dynamique d’innovation internationale, la Banque SOCREDO élargit, début 2011, sa gamme d’outils en ligne et lance son application, SOCREDO mobile. Au-delà d’obtenir toutes les informations concernant les agences de la banque (horaires d’ouverture, numéros de téléphone…), cet outil leur permet de consulter le solde de leurs comptes en toute simplicité. L’application s’est enrichie, depuis, de nouveaux services (gestion des virements, opposition, alertes personnalisées…).
    Lire la suite
  • 2007

    Ouverture du capital au Groupe BRED Banques Populaires

    Ouverture du capital au Groupe BRED Banques Populaires

    La démarche d’ouverture du capital entreprise depuis plusieurs années s’est concrétisée par l’arrivée effective de la COFIBRED à hauteur de 15 % au capital social de la banque, aux côtés de l’AFD et du Pays qui conservent respectivement 35 % et 50 % des parts. La BRED, qui est l’un des réseaux les plus importants du Groupe Banque Populaire permet désormais à la Banque SOCREDO de s’appuyer sur un opérateur bancaire national de premier plan et lui donne, ainsi, une taille et un dynamisme favorisant son développement dans le contexte d’une conjoncture internationale où la solidité financière des organismes financiers est essentielle.

    Lire la suite
  • 2003

    Création de « Ezee »  et développement de la gamme Manina Assurances

    Création de « Ezee » et développement de la gamme Manina Assurances

    La Banque SOCREDO innove et lance le concept EZEE, offre bancaire spécifique et adaptée aux besoins des jeunes de 16 à 25 ans. Plus qu’un simple compte en banque, EZEE s’inscrit en véritable partenaire tant pour les études que pour les loisirs ou encore la vie quotidienne. Dans le même temps, elle élargit sa gamme de produits et déploie l’offre MANINA Assurances. MANINA PREVOYANCE ((assurance décès accidentel), MANINA POCKET (assurance en cas de perte ou de vol des moyens de paiement) et MANINA ACCIDENTS DE LA VIE sont les premiers produits de cette gamme qui a été complétée, depuis, par des assurances dédiées aux professionnels et aux entreprises.

    Lire la suite
  • 2000

    Lancement du site client www.websoc.pf

    Lancement du site client www.websoc.pf

    Présente sur Internet depuis octobre 2000, la Banque SOCREDO élargit sa gamme de services à distance et met en ligne le premier espace client bancaire de Polynésie, dénommé WEBSOC. Ce dernier permet aux clients de la banque de consulter et réaliser leurs principales opérations en toute sécurité.

    Lire la suite
  • 1992

    Lancement du premier kiosque téléphonique de Polynésie ALLOSOC

    Lancement du premier kiosque téléphonique de Polynésie ALLOSOC

    Avec jusqu’à 40 000 appels téléphoniques reçus par mois, la Banque SOCREDO sent émerger un besoin croissant de ses clients de pouvoir accéder à certains types d’information. Pour répondre à cela, elle innove une nouvelle fois et ouvre, en octobre 1992, le premier kiosque téléphonique de Polynésie. Ce serveur dénommé ALLOSOC, permet alors aux clients d’accéder, par téléphone, rapidement et en toute confidentialité au solde de leurs comptes et aux dernières opérations effectuées.

    Lire la suite
  • 1991

    Lancement du premier serveur télématique TELESOC

    Lancement du premier serveur télématique TELESOC

    Le premier serveur télématique bancaire, TELESOC, fait son apparition en septembre 1991. Il permet, à partir d’un minitel, de consulter à distance ses comptes et de réaliser des opérations bancaires courantes : consultation du solde, virements, commande de chéquiers…

    Lire la suite
  • 1988

    Ouverture de l'agence Tiare

    Ouverture de l'agence Tiare

    Fin 1988, l’agence Tiare, située sur le front de mer est ouverte. Cette création d’agence marque le souhait de la Banque SOCREDO de s’inscrire de plus en plus dans une démarche proactive et anticipative des besoins de ses clients, actuels et futurs. Cette agence est spécialisée dans le financement des professionnels et des entreprises.

    Lire la suite
  • 1987

    Développement de la monétique

    Développement de la monétique

    De là, la Banque SOCREDO va activement contribuer au développement des activités bancaires et monétiques. En 1987, elle ouvre le premier distributeur automatique de billets de Polynésie française (elle en compte aujourd’hui 76 automates répartis dans l’ensemble des archipels). La monétique des débuts, d’abord limitée aux retraits d’espèces avec une carte privative, s’enrichit à partir de 1991 de nouvelles fonctions : paiements chez les commerçants équipés d’un terminal de paiement électronique, acceptation de toutes les cartes bancaires et VISA internationales… La Banque SOCREDO émet, aujourd’hui, pour sa clientèle des cartes privatives (cartes UPI), VISA, MASTERCARD et assure, depuis 1994, la représentation et le traitement des cartes japonaises JCB.

    Lire la suite
  • 1985

    Création de l'ADFIP

    Création de l'ADFIP

    Soucieuse d’inscrire son intervention de manière durable et en cohérence avec les enjeux partagés par la plaque Pacifique, la Banque SOCREDO sera l’un des initiateurs du projet de regroupement de l‘ensemble des banques de développement du Pacifique. En 1985 est alors créée l’Association des Institutions de Financement et de Développement du Pacifique (ADFIP) par le biais de laquelle, chaque année, des problématiques propres aux pays du Pacifique sont débattues lors de conférences organisées, à tour de rôle, dans les différents pays des banques membres. Pour en savoir plus sur l'ADFIP : http://adfip.net/

    Lire la suite
  • 1985

    La SOCREDO devient la Banque SOCREDO

    La SOCREDO devient la Banque SOCREDO

    En 1985, avec la mise en harmonie des statuts de la SOCREDO comme suite à la loi bancaire de 1984 et le nouveau statut d’autonomie, l’établissement prend la dénomination officielle de Banque SOCREDO et réaffirme sa vocation pour les financements à caractère social et en faveur du développement économique. Son réseau bancaire s’étend alors sur toute la Polynésie avec l’ouverture d’agences permanentes dans les îles et la mise en place de « tournées ». L’année 1986 confirme la dynamique impulsée par la Banque SOCREDO qui se hisse, au cours du premier semestre, au premier rang des établissements du Pays en collecte de dépôts.

    Lire la suite
  • 1979

    Mise en place des premières relations financières avec l’étranger

    Mise en place des premières relations financières avec l’étranger

    En 1979, alors que la SOCREDO offre le visage d’un établissement pérenne, de nouveaux statuts viennent élargir son champ d’activité et les premières relations financières avec l’étranger sont établies par l’intermédiaire du réseau de la Banque Nationale de Paris (BNP). En 20 ans, l’activité de la banque a pris de l’ampleur. En témoigne l’augmentation manifeste du nombre de dossiers de prêt accordés : 169 en 1959 contre 3 659 en 1979. En outre, la Polynésie se trouve dans une situation relativement stable. Après le coup d’accélérateur social et économique des années 60, le CEP est devenu un moteur qui tourne en vitesse de croisière.

    Lire la suite
  • 1977

    Début de l’extension géographique de la SOCREDO

    Début de l’extension géographique de la SOCREDO

    Le 12 juillet 1977, le traité d’Autonomie est signé permettant, ainsi, à la Polynésie française, de s’administrer avec un président du gouvernement et des ministres aux attributions individuelles. Cet événement institutionnel fait office de coup de pouce très attendu et est mis à profit par Francis Sanford qui va donner à la SOCREDO, l’impulsion de son extension géographique.

    Lire la suite
  • 1968

    Installation d’un ordinateur IBM 360/20

    Installation d’un ordinateur IBM 360/20

    En 1968, la SOCREDO intègre ses nouveaux locaux de la rue Dumont d’Urville (locaux qu’elle occupe toujours) pour accueillir ses bureaux, ses clients et ses 50 salariés. Par ailleurs, une véritable révolution s’opère cette année-là avec l’installation d’un outil s’apprêtant à révolutionner le mode de travail de la banque… Un ordinateur IBM 360/20, premier spécimen installé en Polynésie française ! Alors que, jusque-là, le traitement des chèques, dossiers ou autres paiements était effectué manuellement avec tout ce que cela pouvait occasionner comme source d’erreurs et ce malgré le soin et l’investissement des collaborateurs en charge de ces tâches, en 1968, tout est fini ! L’ordinateur tout puissant, rapide et exact, traite désormais les informations, permet des analyses comptables et statistiques, accélère les communications de la société avec ses clients mais aussi les liaisons internes.

    Lire la suite
  • 1966

    Naissance de la Société de Crédit de Développement de l’Océanie

    Naissance de la Société de Crédit de Développement de l’Océanie

    En 1966, le Crédit de l’Océanie devient, par arrêté ministériel, la Société de Crédit et de Développement de l’Océanie, plus connue sous l’acronyme SOCREDO. Sa mission est alors de faciliter les activités liées à l’exploitation de l’océan et d’améliorer l’habitat ainsi que l’équipement des familles et des professionnels. La SOCREDO dispose de deux numéros de téléphone : le 126 et le 127 à Papeete.

    Lire la suite
  • 1962

    Maître d’œuvre du logement social

    Maître d’œuvre du logement social

    Conformément à ses statuts, la SOCREDO est habilitée à réaliser des ensembles immobiliers économiques destinés à la location et à la location-vente. Elle tient cette compétence de la Caisse Agricole d’où elle est issue. Si, dès le début de son existence, l’établissement s’est investi dans cette activité de constructeur et d’agence immobilière, cette action a pris toute son importance dans les années 60 et 70 avec l’accompagnement de la migration des archipels venant travailler à Tahiti, notamment dans la mise en place du Centre Expérimental du Pacifique. Dès 1962, la SOCREDO, alors encore Crédit de l’Océanie, devient lotisseur. Pendant plusieurs années, elle va ainsi construire et mettre en location des logements pour des familles à faibles revenus. Hamuta, Pamatai, Orovini, Heiri, Mahina, Punavai Plaine… Plus de 700 logements vont ainsi être construits. Jusqu’en 1974, la SOCREDO sera le seul maître d’œuvre du logement social sur le territoire et constituera un réel moteur de la construction de ce type de logements. Néanmoins, malgré son savoir-faire, l’activité de banque se développant, la SOCREDO cède finalement sa place à un nouvel organisme spécialisé, créé à cet effet par le conseil de gouvernement et l’État tutélaire : L’OTHS, Office Territorial de l’Habitat Social, devenu par la suite OPH (Office Polynésien de l’Habitat).

    Lire la suite
  • 1959

    Naissance du Crédit de l’Océanie

    Naissance du Crédit de l’Océanie

    Le 19 mai 1959, le Crédit de l’Océanie voit le jour et succède à la Caisse Centrale de Crédit Agricole Mutuel. Le siège de Président du Conseil d’administration, rôle plus important dans la mise en place d’un tel organisme financier de développement et de crédit, est confié à René Quesnot, fils du premier sénateur de la Polynésie française et, à l’époque, Président de la Chambre d’agriculture. Le Crédit de l’Océanie compte, à l’époque, deux actionnaires : le Territoire et la Caisse Centrale de Coopération Économique (CCCE) qui deviendra plus tard l’Agence Française de Développement (AFD).

    Lire la suite
  • 1945

    Premières opérations de crédit immobilier

    Premières opérations de crédit immobilier

    C’est à la fin de la guerre de 1939-1945 qu’un arrêté du gouverneur autorise la Caisse Centrale de Crédit Agricole Mutuel à se lancer dans des opérations de crédit immobilier. Cet élément constituera un coup de pouce décisif à la création ultérieure du nouvel établissement, ce dernier bénéficiant, ainsi, de l’histoire et du capital financier et technique de cette caisse. A partir de 1945, dans le cadre des réformes réclamées par les élus locaux, le Territoire demande au Ministère de la France en charge de l’outre-mer et à la Caisse Centrale de Coopération Economique (qui deviendra par la suite l’Agence Française de Développement), de créer un organisme de crédit social au service du développement économique de la Polynésie française, comme le permet la Loi du 30 avril 1946.

    Lire la suite
  • 1932

    Naissance de la Caisse Centrale de Crédit Agricole Mutuel des Etablissements français d’Océanie

    Naissance de la Caisse Centrale de Crédit Agricole Mutuel des Etablissements français d’Océanie

    En 1932, la Caisse Agricole de Tahiti devient, par décret, la Caisse Centrale de Crédit Agricole Mutuel des établissements français d’Océanie.

    Lire la suite
  • 1914

    Emission des premiers carnets de chèques

    Emission des premiers carnets de chèques

    En juillet 1914, la Caisse Agricole de Tahiti se voit octroyer la faculté de délivrer ses premiers carnets de chèques. Par ailleurs, pour répondre et surtout s’adapter aux besoins inhérents à la construction du Pays et à la population, elle y plusieurs modifications statutaires qui lui permettront, par exemple, de pouvoir sur un temps donné, veiller au conditionnement et à la commercialisation de la vanille.

    Lire la suite
  • 1867

    Mise en place des « écrits » comme moyen de paiement

    Mise en place des « écrits » comme moyen de paiement

    Un nouveau pas est franchi dans l’organisation financière du Pays par la promulgation de la loi du 14 juin 1865 sur les chèques. Il est désormais possible aux commerçants et aux planteurs de payer leurs fournisseurs par un « écrit » signé par le « tireur » qui doit en avoir la provision sous peine d’une amende de 6 % du montant.

    Lire la suite
  • 1863

    Naissance de la Caisse Agricole de Tahiti.

    Naissance de la Caisse Agricole de Tahiti.

    Quelques années après la ratification du traité de protectorat de la France, la reine Pōmare IV et le commissaire impérial représentant l’Empereur Napoléon III, conviennent par arrêté d’instituer la Caisse Agricole de Tahiti afin de répondre à une demande pressante des colons et travailleurs de pouvoir déposer leur épargne sans risque de vol ni perte. Cette caisse demeurera jusqu’en 1905, date à laquelle le privilège de l’émission monétaire est accordé à la Banque de l’Indochine, le seul établissement de Tahiti accordant des prêts et recevant des dépôts du public. Sur cette période, elle aura également émis des billets de banque qui, avec les bons de caisse du Trésor Public, constitueront alors l’essentiel de la monnaie polynésienne.

    Lire la suite