Accueil > La banque SOCREDO > Historique
Historique
  • 1863 Naissance de la Caisse Agricole de Tahiti.

A partir du milieu du 19ème siècle, l'agriculture représente dans les Iles de la Société le seul secteur productif capable de satisfaire la consommation locale ainsi qu'une petite exportation (oranges et citrons vers la Californie).

Le Protectorat de la France est établi depuis seize ans lorsque la reine POMARE IV et le Capitaine de Frégate Eugène Gaultier de la Richerie, accrédité auprès de la Reine en tant que Commissaire Impérial représentant l'Empereur Napoléon III, conviennent par arrêté d'instituer la "Caisse Agricole de Tahiti". Le rapport de présentation du projet précise que la création d'une caisse destinée à recevoir en dépôt l'épargne des travailleurs est un besoin qui se fait sentir d'une manière pressante. Par ce moyen, poursuit-il, les colons et travailleurs, ne craignant ni les vols, ni les pertes, pourront conserver un petit capital dont dépend souvent tout leur avenir.

  • 1914 La Caisse Agricole émet ses premiers carnets de chèques.

Depuis sa création et jusqu'en 1905, date à laquelle le privilège de l'Emission monétaire a été accordé à la Banque de l'Indochine, la Caisse Agricole est le seul établissement de Tahiti accordant des prêts et recevant des dépôts du public. Durant ses 42 premières années d'existence elle a même émis des billets de banque qui, avec les bons de caisse du Trésor Public, ont longtemps constitué l'essentiel de la monnaie polynésienne. Toutes les devises circulaient librement et principalement des pièces chiliennes frappées du Condor des Andes d'où l'appellation "MONI MANU ". A partir de juillet 1914, la Caisse Agricole se voit octroyer la faculté de délivrer ses premiers carnets de chèques.
Autre activité inattendue pour un organisme de ce genre, la Caisse Agricole veillera, pour un temps, au conditionnement et à la commercialisation de la vanille.
Par la suite, plusieurs modifications statutaires vont lui permettre d'adapter son fonctionnement aux besoins de la population polynésienne...

  • 1945 Mise en place des premiers crédits à l'habitat.

A partir de 1954, dans le cadre des réformes réclamées par les élus locaux, le Territoire demande au Ministère de la France d'Outre-Mer et à la Caisse Centrale de Coopération Economique (devenue depuis Agence Française de Développement) de créer un organisme de crédit social prévu par la loi du 30 avril 1946 qui devra être un véritable levier de développement économique pour la Polynésie française. Le 19 mai 1959 une Société d'Etat voit le jour : le Crédit de l'Océanie, qui succède à la Caisse Centrale de Crédit Agricole Mutuel et devient en 1966, la SOCIETE DE CREDIT ET DE DEVELOPPEMENT DE L'OCEANIE. Plus connue par son acronyme " SOCREDO ", elle a pour objet de faciliter des activités liées à l'exploitation de l'océan, des industries pouvant être installées localement, ainsi que l'amélioration de l'habitat et celle de l'équipement familial et professionnel.

  • 1984 La Société de Crédit et de Développement de l'Océanie devient la BANQUE SOCREDO

Lors de son investiture en 1977, le premier gouvernement d'Autonomie estime que la Banque de Développement Territoriale doit à la fois assurer des missions de quasi-service public en participant activement au désenclavement des archipels et également s'ouvrir aux opérations hors Polynésie. A cet effet, un rapprochement intervient avec la B.N.P, laquelle assure aujourd'hui encore une assistance technique et permet aux polynésiens de bénéficier du réseau national et mondial de cette grande banque française. La loi bancaire de 1984 entraîne l'adoption de la dénomination " Banque SOCREDO ". Ses statuts lui permettent néanmoins de conserver sa vocation pour les financements à caractère social et ceux en faveur du développement économique. Le réseau de la banque va s'étendre sur toute la Polynésie avec des tournées foraines plus systématiques et l'ouverture d'agences permanentes dans les îles. Aujourd'hui ce réseau comporte 26 implantations fixes (dont le siège social). Dans le même temps, pour mettre plus d'hommes et de femmes compétents et dévoués au service des habitants du Territoire, l'effectif du personnel passera de 14 employés en 1960 à 460 en 1994. En 2004, l’effectif global de la Banque SOCREDO sera de 535 personnes.

  • 1987 La Banque SOCREDO développe la monétique.

En 1987, le premier Distributeur Automatique de Billets de Polynésie française est ouvert par la Banque SOCREDO. Aujourd’hui, elle dispose du plus grand réseau de Guichets Automatiques Bancaires en Polynésie avec un parc de 76 automates répartis dans l'ensemble des archipels. La monétique des débuts, d'abord limitée aux retraits d'espèces avec une carte privative, va s'enrichir à partir de 1991 de nouvelles fonctions : paiement chez les commerçants équipés d'un Terminal de Paiement Electronique, acceptation de toutes les cartes CB et VISA internationales. La Banque SOCREDO émet pour sa clientèle des cartes privatives, des cartes VISA, des cartes MASTERCARD et depuis le 3ème trimestre 1994, assure la représentation et traite sur son réseau les cartes japonaises JCB.

  • Dès 1991, la Banque SOCREDO développe la banque à Domicile.

En septembre 1991, le premier serveur télématique bancaire fait son apparition : TELESOC. Il permet, à partir d'un minitel, de consulter à distance ses comptes et de réaliser des opérations bancaires courantes (consultation du solde des comptes, virements, commande de chéquiers...). Dans le même temps, le nombre d'appels téléphoniques de particuliers, par exemple pour savoir à quelle date leur employeur a réglé leur salaire, atteint certains mois le nombre impressionnant de 40.000 appels.

La Banque SOCREDO innove une nouvelle fois lorsqu’en octobre 1992, elle met à disposition de sa clientèle  le premier kiosque téléphonique de Polynésie. Ce serveur ALLOSOC offre la possibilité de connaître, par téléphone, rapidement et en toute confidentialité le solde des comptes et les dernières opérations effectuées.

Présente sur Internet depuis octobre 2000, la banque permet à ses clients de consulter et de réaliser leurs principales opérations en toute sécurité directement à partir du site de banque à domicile Websoc.

  • 2003, création de « Ezee »  et développement de la gamme Manina Assurances

La Banque SOCREDO innove en lançant le concept EZEE, une offre bancaire spécifique pour les jeunes de 16 à 25 ans. Plus qu’un simple compte en banque, EZEE est un véritable partenaire pour les études, les loisirs, la vie quotidienne. Ce sont des tarifs étudiés et des produits adaptés à cette clientèle.

Autre lancement, autre succès en 2003 pour la Banque SOCREDO, qui élargit sa gamme de produits en proposant la gamme MANINA Assurances. MANINA PREVOYANCE (assurance décès accidentel), MANINA POCKET (assurance en cas de perte ou de vol des moyens de paiement) et MANINA ACCIDENTS DE LA VIE sont les premiers produits de cette gamme complétée depuis par des assurances spécifiques pour les professionnels et les entreprises.

  • 2007 Ouverture du capital à la Bred, Groupe Banque Populaire

La démarche d’ouverture du capital entreprise depuis plusieurs années s’est concrétisée par l’arrivée effective de la COFIBRED à hauteur de 15% au capital social de la banque aux côtés de l’AFD et du Pays qui conservent respectivement 35% et 50% des parts. La Bred, qui est l’un des réseaux les plus importants du Groupe Banque Populaire permet désormais à la Banque SOCREDO de s’appuyer sur un opérateur bancaire national de premier plan. Elle lui donne une taille et un dynamisme favorisant son développement dans le contexte d’une conjoncture internationale où il est primordial d’avoir les épaules solides.

Pour accompagner l’évolution de son cadre institutionnel, la banque s’est dotée d’une nouvelle identité visuelle avec un logo relifté et une modernisation du Uru, fruit de l’arbre à pain, emblème de la banque.

Une nouvelle signature de marque « Comptez sur nous », « A ti’aturi mai » vient asseoir le positionnement de la banque et constitue un engagement fort de la part de chaque collaborateur vis-à-vis des clients.

  • 2009, Cinquantième anniversaire

>En 2009, la Banque SOCREDO fête 50 ans d’histoire, 50 ans à accompagner les polynésiens dans leur vie au quotidien. 50 ans à accompagner le développement économique et social de la Polynésie française.

A cette occasion, la banque organise à Tahiti la 24ème conférence annuelle de l’ADFIP, Association of Development Financing Institution in the Pacific www.adfip.org, organisme regroupant l’ensemble des banques de développement du Pacifique.

 Une campagne de communication corporate a été orchestrée pour célébrer cet événement.